Article Septembre Blogue
Photo : Shutterstock

Avez-vous trop dépensé pour vos vacances cet été?

Julien Brunet

21-09-2022 - Neuromarketing
Partagez

Les taxes et les taux hypothécaires qui grimpent, le prix de l’essence qui a monté en flèche, le coût des aliments qui ne cesse d’augmenter… Avez-vous trop dépensé sur vos vacances cet été?

Eh bien! Selon une étude récente de l’Université de Washington, la réponse serait « Non, pas du tout! ». Pourquoi? Parce que d’investir dans des vacances à plus de 100 km de votre domicile vous rendra, en moyenne, 7 % plus heureux·euse. Oui, oui, ça se mesure, le bonheur.

D’ailleurs, dans une autre étude, celle-ci menée par la firme de recherche Gallup, le groupe de gens affirmant voyager régulièrement obtient un score de 68,4 sur l’index « well-being » en comparaison avec un score de 51,4 pour le groupe qui dit ne voyager qu’occasionnellement.

Et il ne faut pas penser que seule la courte période de 2 ou 3 semaines de vacances vous fait du bien. Il semble que l’anticipation de vos vacances, celle qui génère la production de dopamine dans votre cerveau, haussera votre indice de bonheur pendant une période de 8 semaines précédant le grand départ.

Investir dans des expériences voyages est non seulement la meilleure façon de dépenser son argent pour optimiser son ROH (Return on happiness), selon un article paru dans le journal Les Affaires, mais voyager régulièrement a également plusieurs bénéfices importants, entre autres sur la santé, selon le New York Times :

  • Autant chez les hommes que chez les femmes, l’expérience voyage diminue le stress et, par conséquent, le risque de problèmes cardiaques;
  • En réduisant le stress, le voyage contribue également à alléger les symptômes d’anxiété, de dépression et, bien sûr, de surmenage;
  • À son retour, le·la voyageur·euse est plus productif·ive, plus concentré·e et plus efficace en ce qui concerne la résolution de problématiques;
  • Sans surprise, le voyage vacances améliore également les relations familiales et la complicité amoureuse.

Vous avez un client qui œuvre dans l’industrie du tourisme? Vous pensez offrir un voyage dans le cadre d’un concours? Peut-être est-ce un bon temps, dans ce contexte de stress relié à l’inflation et aux nombreux enjeux de santé mentale, de claironner les effets positifs importants que l’expérience voyage peut avoir dans la vie de chacun d’entre nous!

Partagez l’article
À propos de
Julien Brunet
Directeur de la stratégie et associé, Julien oeuvre dans le milieu des agences depuis plus de 30 ans dont 20 passées chez CRI! Grand curieux de nature qui lit au minimum un livre par semaine, Julien se spécialise depuis quelques années dans le Neuromarketing pour mieux comprendre le comportement des consommateurs lors de leurs achats et a donné plusieurs conférences sur le sujet.

Ne manquez pas nos prochains articles!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre infolettre!

Les derniers écrits

Écrit Halloween
Shutterstock
Est-ce payant pour une marque de faire peur aux consommateurs à l’Halloween?
Neuromarketing

Avant de poursuivre et de susciter une possible controverse, je parle ici de la peur traitée de manière divertissante (un film d’horreur, les manèges de La Ronde, des histoires de peur, etc.), et non de la peur d’un danger bien réel. Mais pour une marque, pour ce qui est de faire vivre des émotions fortes, y a-t-il une ligne à ne pas dépasser?

En savoir plus
Écrit 03
La psychologie des couleurs
Neuromarketing

Juin annonce le début de l’été et la fin des classes, mais c’est aussi le mois national de la Fierté. Je me suis alors penchée sur la signification des couleurs du drapeau LGBTQ+, qui est en constante évolution, et ça m’a amenée à réfléchir sur l’influence des couleurs sur notre cerveau. Est-ce qu’en général, lors de la création d’une promotion ou d’une communication, nous utilisons les bons codes couleur pour créer l’effet espéré sur les consommateurs?

En savoir plus
Écrit Brainfood
Photo : Shutterstock
Fin de session : 5 aliments à ajouter à votre panier pour « booster » votre cerveau
Neuromarketing

Partons de la prémisse que de s’alimenter sainement et de prendre soin de sa santé est la meilleure façon d’optimiser vos fonctions cervicales. Après tout, un certain Pierre de Coubertin, père des Olympiques modernes, nous a tous appris à dire « Mens sana in corpore sano », « Un esprit sain dans un corps sain ». 

En cette période d’étude, de travaux à livrer et de présentations à donner, il serait bon d’optimiser vos capacités de mémoire, de compréhension et de concentration. 

En savoir plus